Locomotive 141 série 1130 à 1380 PLM devenues 141 C 1 à 680

130,00€

Locomotive 141 série 1130 à 1380 PLM devenues 141 C 1 à 680

141s11-PLM-4
141s11-PLM-1
141s11-PLM-2
141s11-PLM-3
141s11-PLM-5
141s11-PLM-6
141s11-PLM-7
141s11-PLM-8
141s11-PLM-9
141s11-PLM-10
141s11-PLM-11
141s11-PLM-12
141s11-PLM-titre20
DSCN4178
DSCN4179
DSCN4180
DSCN4183
DSCN4185
DSCN4187
DSCN4190

130,00€

5 sets à 130 €

Le PLM fut le premier réseau français à se lancer dans l’achat et la construction de machines de ce type. Au départ elles étaient destinées au trafic marchandises pour de longues étapes à profil difficile en remplacement des 140, et à se substituer également en tête d’express lourds aux 230 en attendant l’arrivée massive des PACIFIC. Cette configuration de machine représente la machine « mixte » par excellence. Devant la qualité de ces machines, leur rendement ainsi que leur rentabilité à l’exploitation, le PLM va en acquérir une très impressionnante cavalerie : 809 machines dont la livraison s’est échelonnée pendant 21 ans, de 1913 à 1934 ! Leur chaudière est identique à celle des PACIFIC de la série 6000, d’ailleurs ces machines présentent beaucoup d’analogies dans leur conception. De nombreuses séries vont se succéder, elles vont être modifiées, améliorées fonction de l’expérience et des technologies du moment. Les séries sont nombreuse : 141 A, 141 B, 141 C. Ces machines ont continué leur carrière longtemps à la SNCF, avec des modifications qui ont donné les 141 E, 141 F (141 D pour celles non transformées en E ou F). Après la guerre son concept donna naissance à la 141 P, machine unifiée qui a été le premier kit produit par LOCO-DIFFUSION. Ces machines figurent depuis longtemps au catalogue LOCO-DIFFUSION et rencontrent toujours le même succès auprès des amateurs. Les premiers modèles comportaient des roues à voiles en plastique injecté, qui depuis a été abandonné au profit de fonderies au bronze, avec des roues à bandage et boudin plus fins. Depuis mon arrivé, j’ai repris l’outillage, les films, dessins de manière à apporter à ceux-ci les modifications indispensables pour pouvoir réaliser les versions antérieures aux 141 E et 141 F de la SNCF. De fait, il est possible de commander maintenant diverses configurations de ces machines, avec échappement simple ou double, avec réchauffeur DABEG, ACFI ou sans réchauffeur, avec ou sans écrans pare fumées, les deux types d’écrans ayant équipé cette machine étant disponibles de même qu’un 3e type (141 C 670). La liste des version réalisable sera bientôt en ligne avec les immatriculations machines et tenders correspondantes. A ce propos, une nouvelle caisse de tender de 23 m3 qui n’a jamais été fait sera prochainement disponible. Comme pour le reste de la gamme, ces machines sont livrées sans les gravures des entourages de plaques figurant sur les flancs d’abris et de tenders, plaques fidèles respectant les formes et graphismes en remplacement des anciennes fabrications. légendes

  • 141 F de l’ancienne fabrication, roues à voile en plastique
  • Ancienne fabrication : montage Guy Boileau
  • 141C623 LOCO DIFFUSION sur le réseau Henri Cibert
  • 141 F SNCF Loco-Diffusion, montage Eric BEITZ