Locomotive 230 série 3401 à 3735 PLM devenues 230 A 1 à 327

Locomotive 230 série 3401 à 3735 PLM devenues 230 A 1 à 327

230-s3401-plm-titre21
230-s3401-plm-24
230-s3401-plm-23
230-s3401-plm-22
230-s3401-plm-21
230-s3401-plm-20
230-s3401-plm-19
230-s3401-plm-18
230-s3401-plm-17
230-s3401-plm-16
230-s3401-plm-15
230-s3401-plm-14
230-s3401-plm-13
230-s3401-plm-12
230-s3401-plm-11
230-s3401-plm-10
230-s3401-plm-9
230-s3401-plm-8
230-s3401-plm-7
230-s3401-plm-6
230-s3401-plm-5
230-s3401-plm-4
230-s3401-plm-3
230-s3401-plm-2
230-s3401-plm-1

Les 220C du PLM avec seulement 2 essieux couplés manquaient d’adhérence pour la traction des trains de voyageur sur lignes accidentées.
En 1898-99, le PLM transforma 40 machines à marchandises du type 040 à roues de 1,50 m au type 230.
Ces transformation donnant satisfaction, il fut décidé de construire une série de nouvelles machines, de type 230 à roues de 1,65 m, l’appareil moteur et la chaudière étant dérivés des 220 C 61 à 180.
Ce sont les 230 série 3401 à 3735 qui reprennent donc toutes les dispositions principales des « grosses C ».
Après 1919, ces machines reçoivent un échappement Trèfle, et 5 unités, les 230 A 260, 265, 268, 271 et 313 reçoivent un réchauffeur d’eau Caille-Potonié.
Ces machines au départ toutes accouplées à des tenders de 10 m3, on par la suite reçu des tenders de plus grande capacité de 16 ou de 20 m3.
Par ailleurs, ces machines ont perdu progressivement leur porte de boite à fumée en coupe vent au profit d’une porte de boite à fumée droite.
Ces machines ont été réparties sur l’ensemble des dépôts du PLM.
Elles y ont assuré divers types de trains : Express à arrêts fréquents, omnibus, messageries, marchandises.
Comme les Bourbonnais, elles ont circulé sur l’ensemble du réseau.
Avec des charges appropriées elles pouvaient soutenir une vitesse de 95 km/h, dans certaines circonstances elles pouvaient rouler jusqu’à 125 km/h, performance qui est à rapprocher des 150 km/h atteints par les « grosses C ».
Cependant ces machines ont effectué leurs meilleures marches sur les lignes des Cévennes et sur les lignes des Alpes jusqu’à la Suisse.
A la nationalisation en 1938, l’effectif complet figurait aux inventaires de la SNCF, moins 18 machines cédées à l’Algérie.

Le modèle LOCO-DIFFUSION est réalisé selon les standards de la marque, entièrement en laiton et bronze fin, essieux à voile bronze moulé livrés montés et calés, réducteur à 3 étages dans la machine, moteur MAXON, volant d’inertie.
L’embiellage est réalisé en alliage de laiton moulé et nickelé mat.
Le kit LOCO-DIFFUSION permet de réaliser plusieurs variantes : Flamand sur le tablier ou à l’intérieur de l’abri, porte de boite à fumée droite ou en coupe vent.
Ce modèle est disponible au choix avec un tender de 10, 16 ou 20 m3, à préciser à la commande.
légendes

2 types de portes de boite à fumée
Foyer et chaudière mis en forme
Embiellage avant usinage des perçages
Grappe de fonderie avec pompe
Cheminée et dôme
Attelage à vis
Lanternes
Diverses fonderies
230A en cours de montage
Tender 10m3 en cours de montage
230 A PLM tender 16m3 à rehausse
230 A, porte de boite à fumée droite et tender de 10 m3